Copyright © AMME-LECAP 2015

Dernière mise à jour 1er octobre 2019

cliquer ici pour contacter le webmaster

Projet MACHI | MAtériaux et CHIralité

Coordinatrice

Dr. Allisson SAITER, MCF HDR, Laboratoire AMME-LECAP EA4528 International Laboratory

(aujourd'hui Groupe de Physique des Matériaux UMR CNRS 6634, équipe EIRCAP)

Durée du projet

01/10/2015 - 30/09/2018 (36 mois)

Depuis la découverte par Pasteur de l’asymétrie moléculaire, l’étude de la chiralité 3D est devenue l’un des axes de recherche principaux sur les matériaux moléculaires, en particulier en raison de l’impact important du paramètre excès énantiomèrique (e.e.) sur de nombreuses propriétés (activités pharmaceutique et biologique en général, guide d’ondes, optique non linéaire, propriétés physiques des polymères bio-sourcés...). De plus, l’asymétrie moléculaire ouvre de nouvelles opportunités pour l’étude des systèmes dégénérés (l’excès énantiomèrique est une variable singulière qui offre, par exemple, des situations originales permettant de découpler des effets physiques). A noter que la connaissance et la maîtrise des mécanismes de vieillissement sont devenues des enjeux majeurs de nos sociétés tant du point de vue environnemental qu’économique. Le projet MACHI a donc pour objectifs : (1) la caractérisation fine du vieillissement des matériaux chiraux (moléculaires, macromoléculaires, bio-sourcés et biodégradables) et notamment l’étude de l’impact de la variable excès énantiomérique sur ce vieillissement, et (2) l’accès par voies physiques à des matériaux chiraux.

 

Personnels impliqués dans le projet

Allisson SAITER, Kateryna FATYEYEVA, Gérard COQUEREL, Nicolas COUVRAT, Valérie DUPRAY, Eric DARGENT, deux doctorants (Nagihan VAROL et Bienvenu ATAWA), un post-doctorant (Simon CLEVERS).

Projet SCAMPI | Solutions pour la Conception et l’Analyse de Matériaux à Propriétés Innovantes

Coordinatrice

Dr. Valérie DUPRAY, MCF HDR, Laboratoire SMS EA3233

Durée du projet

01/06/2016 - 31/05/2019 (36 mois)

 

Afin de satisfaire aux exigences actuelles en terme de fiabilité, de performances, de sécurité et de développement durable, les recherches dans le domaine des matériaux se concentrent aujourd’hui autour de quatre axes majeurs :

  • l’accès à de nouvelles sources de matériaux

  • les nouvelles techniques d’élaboration de matériaux

  • l’évaluation de leurs performances et de leur potentiel applicatif

  • la conception et le développement de méthodes d’analyse de pointe

Le projet SCAMPI vise à préparer les matériaux du futur en anticipant les besoins en termes de maîtrise des différentes étapes de la vie du matériau dans les secteurs allant des matériaux moléculaires aux matériaux macromoléculaires. En effet, les enjeux autour de ces thématiques sont nombreux dans les domaines clés du développement économique régional (industries pharmaceutiques, polymères biosourcés et biodégradables pour le packaging) et dans le cadre de rupture technologique (fabrication additive). Le projet SCAMPI, en s’appuyant sur les compétences reconnues et la complémentarité des différents laboratoires impliqués, aura pour objectifs : (1) l’étude et le développement de procédés originaux d’élaboration de matériaux de nouvelle génération et (2) la caractérisation fine des propriétés physicochimiques de matériaux innovants par le développement d’outils d’analyse de pointe.
Les procédés étudiés permettront l’accès à des phases cristallines à propriétés spécifiques dans le cas des matériaux moléculaires et à de nouveaux biopolymères (polymères de remplacement) et de nouveaux composants bi-polymères (fabrication additive) dans le cas des matériaux macromoléculaires.

 

Personnels impliqués dans le projet

Valérie DUPRAY, Eric DARGENT, Kateryna FATYEYEVA, Fabrice BARBE, Antonella ESPOSITO, Laurent DELBREILH, Marie-Rose GARDA, Gérard COQUEREL, Gabin GBABODE, Nicolas COUVRAT, Morgane SANSELME, Yohann CARTIGNY, Clément BRANDEL, Laurent COLASSE, Mouldi BEN-AZZOUNA, un doctorant (Aurélie BOURDET), un post-doctorant, un ingénieur de recherche.

Projet PACMAN | Paroi Anti-Crash avec MAtériaux Nouveaux

Coordinateur

Sébastien VERNAY, Responsable R&T, Zodiac Aerosafety Systems (aujourd'hui SAFRAN)

Durée du projet

01/10/2016 - 30/09/2019 (36 mois)

 

Le projet PACMAN est labellisé par Normandie AeroEspace et comprend 4 partenaires (Zodiac Aerosafety Systems, Analyses et Surface, Agro-Hall et Université de Rouen). Le projet vise à améliorer les phénomènes de perméabilité et de résistance aux attaques fongiques et au vieillissement afin de prolonger la durée de vie des matériaux tout en réduisant leur masse.

Personnels impliqués dans le projet

Stéphane MARAIS, Kateryna FATYEYEVA, Eric DARGENT, Eric DONTZOFF, Nicolas DELPOUVE, Célia CASTRO, Laurence CHEVALIER, Auriane ETIENNE, Corinne CHAPEY, un ingénieur de recherche AMME-LECAP (Jorge Arturo SOTO PUENTE), un ingénieur de recherche PBS (29 mois).

Projet MAGMA | Matériaux Magnétiques Nanostructurés pour Applications à Faible Impact Environnemental

Coordinateur

Dr. Jean JURASZEK, MCF, Groupe de Physique des Matériaux UMR CNRS 6634

Durée du projet

01/10/2016 - 30/09/2019 (36 mois)

 

Le projet MAGMA concerne le développement de nouveaux matériaux magnétiques nanostructurés pour la réalisation d’aimants permanents et l’amélioration des nanomatériaux utilisés dans les composants actifs « spintronique » à faible consommation d’énergie.

La réalisation et l’amélioration de tels dispositifs nécessite d’avoir une meilleure compréhension des relations entre la nanostructure et les propriétés magnétiques des matériaux utilisés. Le projet combinera plusieurs approches expérimentales liées à la synthèse et à la caractérisation des propriétés physiques à l’échelle locale de ces nouveaux matériaux fonctionnels, ainsi qu’une approche de modélisation numérique des propriétés magnétiques.

Personnels impliqués dans le projet

Jean JURASZEK, Allisson SAITER, Jean-Marie LE BRETON, Virginie NACHBAUR, Abdeslem FNIDIKI, Rodrigue LARDE, Samuel JOUEN, Malick JEAN, Fabienne RICHOMME, Denis LEDUE, Martin BRAULT, Marie-Rose GARDA, un doctorant (Lindor DIALLO), Haydar KANSO, Kalthoum NAKOURI, une chargée de mission programmes européens (Leslie LOUETTE).

 

Les projets suivants ont été financés par la Région Normandie grâce au Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).

Projet THESIS | THermoplastic Erosion Shield for new generation Ice protection System

Coordinateur

Sébastien VERNAY, Responsable R&T, Zodiac Aerosafety Systems (aujourd'hui SAFRAN)

Durée du projet

01/09/2017 - 31/07/2019 (24 mois)

 

L'industrie aérospatiale est en recherche perpétuelle de solutions qui permettent d'améliorer les performances des aéronefs tout en réduisant la consommation de carburant. Le projet THESIS a pour objectif d'étudier et porter à maturation une technologie appelée "pneumo-expulse" qui optimise la consommation d'énergie associée au dégivrage des bords d'attaque des ailes d'avion. Ce projet s'appuie sur un consortium qui réunit plusieurs partenaires industriels (Zodiac Aerosafety Systems, Dedienne Multiplasturgy, Analyses et Surfaces) et institutions académiques (le laboratoire GPM de l'Université de Rouen Normandie et de l'INSA Rouen, les laboratoires CORIA et LITIS de l'Université de Rouen Normandie, l'IRSEEM de l'ESIGELEC). Plusieurs compétences ont été réunies afin de qualifier un modèle représentatif du bord d'attaque d'une aile d'avion sur lequel est installé le nouveau système de dégivrage, ce qui nécessite la définition d'une méthodologie complète pour caractériser le comportement des matériaux le constituant, ainsi que de leur assemblage.

Personnels impliqués dans le projet

Antonella ESPOSITO (GPM Université de Rouen Normandie), Benoît VIEILLE (GPM INSA Rouen), Marie-Rose GARDA, un post-doctorant GPM Université de Rouen (Steven ARAUJO), une post-doctorante GPM INSA Rouen (Yosra RAHALI), Leslie LOUETTE (chargée de mission projets européens).

 

Projet FARM | Influence de la Fraction Amorphe Rigide sur les propriétés Mécaniques et physiques des polymères semi-cristallins : contexte aéronautique

Coordinateur

Laurent DELBREILH, MCF HDR, Groupe de Physique des Matériaux UMR CNRS 6634

Durée du projet

01/10/2017 - 30/09/2019 (24 mois)

 

Actuellement, un des enjeux majeurs du secteur aéronautique est la réduction du poids des avions. Ceci est notamment possible grâce au remplacement de pièces métalliques par des pièces en composites. Les composites à matrice thermodurcissable ont été majoritairement utilisés dans l’industrie aéronautique depuis plus de 40 ans. Cependant les inconvénients inhérents à l’utilisation de ces matériaux orientent les industriels vers des composites à matrice thermoplastique comme le polysulfure de phénylène (PPS). Bien que ces matériaux soient, à poids égal, mécaniquement plus intéressants que les alliages métalliques (exemple en traction), ils résistent cependant mal aux impacts. Il est donc essentiel d’améliorer leur résistance aux dommages. Classiquement un thermoplastique semi cristallin peut être décrit par un modèle à deux phases avec une fraction amorphe et une fraction cristalline. Cependant cette description ne semble pas permettre d’expliquer le comportement mécanique des semi cristallins. Dans les années 80, Wunderlich et Menczel ont proposé de décrire les semi cristallins par un modèle à trois phases. Cette description intègre le fait qu’une partie de la phase amorphe ne relaxe pas à la transition vitreuse. Elle est donc nommée fraction amorphe rigide (RAF) en opposition à la fraction amorphe mobile (MAF). L’influence de la RAF sur les propriétés mécaniques de semi cristallins a déjà été montrée. Ce travail consiste donc à étudier l’influence de la RAF sur les propriétés mécaniques du PPS pur et d’un composite carbone/PPS.

Personnels impliqués dans le projet

Laurent DELBREILH (GPM Université de Rouen Normandie), Benoît VIEILLE (GPM INSA Rouen), Nicolas DELPOUVE (GPM Université de Rouen Normandie), une post-doctorante GPM Université de Rouen (Estève ERNAULT), Loïc LE PLUART (LCMT ENSICAEN), Antonella ESPOSITO (GPM Université de Rouen Normandie), un post-doctorant LCMT ENSICAEN (Yoga Sugama SALIM), Leslie LOUETTE (chargée de mission projets européens).